Les terrasses fleurissent à nouveau à Saint-Dié


03 juin 2020

Deuxième étape du déconfinement ce mardi avec la réouverture des bars et restaurants.

À Saint-Dié-des-Vosges, les terrasses ont retrouvé leur place, aménagée dans le respect des gestes barrière.

Pour d’autres, coincés notamment par la surface, il a fallu se montrer créatif.

ans elles, le paysage urbain n’est définitivement pas le même. Les terrasses ont fait leur retour ce mardi 2 juin, comme un pied de nez au virus qui les a confinées , elles aussi, depuis la mi-mars.

Dans les restaurants et les bars qui avaient le droit de rouvrir leurs portes, les équipes s’affairaient.

Beaucoup s’étaient lancés dans la vente à emporter pendant le confinement mais cette réouverture marque un nouveau départ même si les lignes sont encore floues.

« La fermeture était brutale. On a baissé le rideau et puis basta, témoigne Thierry Conte, du restaurant les Voyageurs, rue de la Meurthe.

Et là, on ouvre à nouveau mais un lendemain de Pentecôte, c’est un peu compliqué.

Il a fallu joindre les fournisseurs, on doit tout installer. 

Gel hydroalcoolique de rigueur devant la porte et port du masque obligatoire pour les déplacements à l’intérieur du restaurant.

Pour le reste, l’établissement a la chance d’avoir une belle surface.

« On a pu espacer les tables à l’intérieur et sur la terrasse sans perdre de couvert », constate Stéphanie Mallemanche, la serveuse en attendant les premiers clients qui viennent remplir peu à peu l’espace.

En attendant une vraie reprise des affaires, le restaurant continue de faire de la vente à emporter.

Continuer la livraison à domicile

Plus haut devant la cathédrale, la Casa Miguel n’a pas la même surface mais le chef Miguel Ruiz déborde d’idée :

« J’ai à peu près 12 m²  à l’intérieur, je vais pouvoir mettre trois personnes maximum à l’intérieur ou une seule tablée de dix conformément au décret gouvernemental, et seulement trois tables en terrasse alors que lors des after on pouvait mettre 17 personnes dans le restaurant, debout côte à côte.

Pour l’instant, ça, c’est inenvisageable. »

Alors il continue sur sa lancée du confinement : la cuisine directement chez les particuliers qui veulent profiter d’une paella ou de tapas maison.

Les livraisons à domicile lui ont permis de toucher une nouvelle clientèle d’une soixantaine de personnes qui ont goûté à ses spécialités espagnoles.

La réouverture était attendue par les professionnels et manifestement par les consommateurs si l’on en juge le taux de remplissage, des terrasses tout du moins.

Plus que jamais, bars et restaurants vont dépendre de la météo.

Sources Vosges Matin